Modifications de la politique de communication




Depuis 2014, le BOOST et ses affiliés ont assuré une large présence sur différents réseaux sociaux. La seule «valeur» très douteuse que nous avons tirée de la maintenance de cette communication était de nettoyer nos flux et nos boîtes aux lettres des spams épuisants et de passer notre temps, notre intelligence et nos efforts à créer du contenu pour le salon de la vanité, encombré de contenu inutile et dénué de sens, genre de public. Faire partie de cette circulation massive de données massives surchargées de matériaux stupides, ennuyeux ou offensants n'est pas conforme à notre code d'éthique et ne soutient pas nos valeurs. La dernière baisse a été la suspension de notre compte PDG lié aux profils d'entreprise sur Facebook en raison de la publication de «contenu non conforme». Tant que Facebook a un rendu étendu de ses politiques «strictes», les publications du contenu incluent également des éléments tels que «entreprendre des actions qui sont du spam ou peuvent être interprétées comme un spam». Nous supposons que cette suspension de compte pourrait résulter du test du nouvel environnement de site Web lorsque les liens mentionnés sur les sites Web de notre communauté d'affaires, y compris ceux redirigés vers nos profils de médias sociaux, ont été cliqués. Vraisemblablement, Facebook pourrait reconnaître cette activité de test bêta comme du «spam». Le deuxième numéro qui pourrait être reconnu comme "contenu violé" était probablement une publication sur le meurtre d'un travailleur dans l'entrepôt de traitement des marchandises vendues au magasin Familia. Raevskaya-Repnina a écrit sur sa page consacrée à la pratique commerciale misérable l'histoire à ce sujet. Et enfin - au cours des deux dernières semaines, nous étions fatigués de réclamer à plusieurs reprises une publicité frauduleuse non-stop de la nourriture nocive à emporter préparée présentée aux clients comme «saine» et «juste». Peut-être que ces allégations ont également été considérées comme un contenu inapproprié. Peut-être que Facebook s'attend à ce que nous aimions toutes les conneries diffusées de manière intensive à travers lui. Nous écrivons - «supposons» et «vraisemblablement» - parce qu'après le blocage du compte de notre PDG et fondateur Raevskaya-Repnina, et la prise de notre contrôle sur 90 pages sur Facebook liées à toutes nos activités - Facebook n'a fourni aucune explication sur ce fait. Il est très étrange qu'en même temps, la publicité contenant des informations frauduleuses soit montrée au public plus de dix fois par jour, même après l'annulation et la réclamation contre cette publicité, ne soit pas considérée comme du spam par Facebook et ne soit pas supprimée. Nous suspendons que le respect de la loi pour Facebook n'est qu'une question de prix.


Cependant, en même temps depuis notre existence, toute réclamation contre la publicité frauduleuse sur Facebook, les arnaques, le spam et le contenu offensant, et les problèmes de sécurité inconditionnels que nous avons - par exemple le piratage de nos comptes et même des messagers - n'a pas été traitée par Facebook selon sa politique déclarée. Cette "petite" incohérence menant à l'indignation de la loi et à la violation des droits de l'homme par Facebook nous empêche de faire des affaires sur Facebook et d'utiliser des outils Facebook (par exemple, la publicité) qui capturent, collectent et capitalisent illégalement des données personnelles et des informations sensibles. La violence, la fraude, la discrimination, les cyberattaques, la haine enflammée sont très bien accueillies et traitées comme des comportements soutenus sur Facebook. C'est inacceptable pour nous de faire partie de ces actes répréhensibles favorisant la communauté. Pendant de nombreuses années, Facebook n'a pas interdit la distribution de matériel interdit, y compris la publicité ou le soutien à la consommation de drogue, le matériel contenant du contenu extrémiste, du contenu pornographique, la discrimination par nation, le sexe, les commentaires et publications offensants sur la Russie et son gouvernement, etc. types de contenu abominable absolument inapproprié et incongru avec l'environnement en ligne sain et numérique pour créer ce que Facebook a prétendu. Nous ne voulons pas faire partie de la communauté promouvant des pratiques commerciales inappropriées où les activités conformes à la loi sont interdites. Nous ne partageons ni le jugement de Facebook sur les affaires ni les «valeurs» et «l'éthique» à double face. Depuis le 28 avril 2021, nous avons réduit toutes les communications et la présence Internet de notre entreprise sur le ciblage des médias sociaux afin de l'éliminer complètement d'ici la fin de 2021. Tout le contenu que nous créons sera disponible sur notre site Web uniquement.

2 views0 comments

Recent Posts

See All